Famakna Food
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Famakna Food

Le forum officiel de la Famakna Food (Guilde à vocation Roleplay et animation présente sur le serveur Hyrkul (Dofus) en [4, 8])
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-37%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
179.99 € 286.99 €
Voir le deal

 

 Retour sur la vie de Pandalkhol

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Sherrazade
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Sherrazade


Féminin
Taureau Chien
Nombre de messages : 759
Age : 27
Phrase favorite : I believe i can fly ... I believe i can crash and die.
Humeur : Amoureuse
Passe temps : Péter des crânes
Classe : Dangereuse Fécatte...
Classes : Retour sur la vie de Pandalkhol Faca11
Date d'inscription : 30/11/2008

Retour sur la vie de Pandalkhol Empty
MessageSujet: Retour sur la vie de Pandalkhol   Retour sur la vie de Pandalkhol Icon_minitimeSam 21 Nov - 9:41

Pandalkhol, dans le grenier de sa modeste maison de Pandala, semblait
songeur…



En effet, il n’arrivait pas à dormir, il était tard. Il décida donc de
faire quelques rangements, mais il ne s’attendait pas à trouver ce qu’il allait
trouver. En fouillant dans un coffre, il dénicha, sous une pile de parchemins,
un journal. Malgré la poussière qui trône sur la couverture, le cuir ne s’était
pas abîmé… Il se souvint alors qu’il s’agissait de son journal intime, qu’il
avait arrêté de tenir lorsqu’il fut admis à la Famakna Food. Il prit donc le
journal, le dépoussiéra rapidement et alla s’asseoir à son bureau. Il alluma la
petite bougie qui servait à éclairer habituellement le grenier, et commença la
relecture de son ouvrage, de sa vie.






I] Une enfance modeste :





Les parents de Pandalkhol était un couple plutôt pauvre,
mais très généreux. Ils habitaient une petite maison en plein cœur du village
de Pandala. Ils avaient eu deux enfants. L’aînée, Sherrazade, était, au grand
désespoir de ses parents Pandawa, une disciple de la déesse féca. Elle était
belle, et tous les jeunes Pandawas du village la regardaient avec admiration.
Ou alors était-ce parce qu’elle avait choisit un autre dieu ? Non, elle
était admirée de vraiment tout le monde. Elle apprit très vite à se débrouiller
seule, et aida ses parents pêcheurs au travail. Plus tard, elle eut un petit
frère, lui disciple Pandawa. Il n’avait pas la même classe que sa sœur, mais
était très apprécié par sa générosité. Il avait tout de son père : Un
corps robuste et une force sans pareil, et une générosité débordante. Tout ce
petit monde vivait paisiblement sur cette île magnifique.





II] Une première aventure :





Sherrazade, la petite fécatte, devenue grande, rêvait de
partir à l’aventure. Elle avait lu dans les livres une grosse quantité de
légendes et autres histoires sur la contrée d’Amakna. Elle laissa un jour ses
parents, avec son petit frère et partit à la découverte du monde des 12.


Le seul moyen de rejoindre le village d’Amakna, c’était de
prendre le bateau navette pandawa jusqu’au port de Madrestam. Rapidement, elle
s’adapta à un mode de vie complètement différent. Elle n’avait cependant pas
trouvé de domicile. Elle chercha longtemps un endroit pour dormir, mais rien.
Elle dormait dehors, dans l’humidité de la forêt qui bordait le village. La
petite fécatte arriva un jour dans un nouveau village au bord de l’eau, appelé
Sufokia. Elle y trouva de quoi loger, un coin pour pêcher et tout le confort
qu’il lui fallait. Rapidement, elle avait réussit à obtenir tout ce qu’elle voulait.
Mais un jour, elle reçu un tofu messager en provenance de Pandala. Ses parents
n’avaient plus la possibilité de travailler dans le port du village et avaient
besoin d’aide, pour s’occuper de son frêre encore très jeune. Elle décida de
leur parler du village découvert, et y fit venir ses parents. Toute la famille,
de nouveau réunie, pouvait vivre normalement et pêcher autant qu’ils le
voulaient.





III] Un incident qui allait boulverser sa vie :





Un jour tranquille, le petit pandawa s’amusait avec une nouvelle
amie, qu’il s’était faite récemment : une petite Eniripsa. Ils jouaient
aux détectives dans une vieille maison abandonnée. Chaque jour, leur aventure
était différente, jusqu'à un jour, un jour malheureux. La petite Eniripsa se
fit enlever et le petit Pandawa traumatisé. Ses parents après avoir apprit la
nouvelle, ne semblaient pas paniqués et firent vite oublier cette mésaventure à
Pandalkhol.





IV] Le retour à Pandala, le départ de la sœur, et
l’entrée dans le monde adulte :






Un beau jour, les parents du pandawa furent appelés pour la
construction du pont qui allait relier Pandala, au village d’Astrub. Ce projet
ambitieux allait faire beaucoup de morts. Parmis eux, les parents de notre
héros. Ils se noyèrent avec bon nombre d’autres ouvriers appelés au projet. La
fécatte resta donc seule à veiller sur le petit Panda. Il se débrouilla
rapidement lui aussi, comme sa sœur. Il apportait le bois nécessaire au feu, la
viande, pour les repas. La fécatte préparait tout elle-même. Malgré la
disparition de leurs parents, ils étaient heureux. Enfin, pas tout à fait. Le
petit pandawa était souvent triste, en pleurs dans sa chambre. Sa sœur le
réconfortait en lui racontant toutes les choses qu’elle avait vu lors de son
voyage, comme la grande Bonta, le château d’Allister, ou encore l’immense forêt
qui bordait Amakna. Elle lui raconta aussi qu’elle avait trouvé un petit
restaurant, au château d’Amakna, nommé Famakna Food. Lui aussi allait voyager.
Il grandit en pensant à ça.


Un jour qu’il cherchait sa sœur, il s’inquiéta. Elle ne
s’éloignait jamais trop du village, et revenait rapidement, pas cette fois-ci.
Il attendit, mais rien. Il reçut un petit tofu qu’il reconnu aussitôt, celui de
sa sœur, autrefois de ses parents. Le message disait qu’elle était partie,
contre son grès, mais qu’elle saurait se débrouiller. Le petit Pandawa se
retrouva maintenant seul. Ce qu’il craignait depuis la mort de ses parents.
Mais au lieu de se lamenter sur son sort, il appliqua les conseils de sa
sœur : il allait voyager, il avait pour ambition de retrouver sa sœur. Il
ne savait pas, ce qu’il allait subir…





V] Une rencontre plutôt tragique :





Pandalkhol avait décidé de voyager. Il ne voulait pas
emprunter le pont menant à Astrub, en mémoire de ses parents, et prit le
bateau. Une erreur, qu’il allait vite regretter. En effet, il ne savait pas
très bien piloter seul un bateau, aussi petit qu’il fut. La traversée fût
mouvementée et le bateau coula. Il se réveilla au bord d’une rivière. Il ne se
souvenait plus de la traversée. Alors qu’il reprit ses esprits, il aperçut un
groupe de trois aventuriers. Il commit alors la plus grande erreur de sa vie.
Il alla demander leur aide. Les trois compagnons acceptèrent de le prendre sous
leurs ailes. Il les suivit donc, pendant plusieurs jours de marche, jusqu'à
leur « chez-eux » comme ils l’appelaient. Une petite grotte sombre au
milieu des plaines de Cania. Les trois mystérieux voyageurs lui apprirent à
chasser mieux que ce qu’il faisait à Pandala. Il chassa le Kanigrou, le Mulou
et même les Trools. Il était devenu d’une force incomparable. Plusieurs mois
coulèrent ainsi, jusqu'à la découverte d’un passage caché au fond de la grotte.
Pendant l’absence des trois étrangers, il l’ouvrit et entra. Une pièce remplie
de montagnes d’or, de bijoux, d’objet de plus ou moins grande valeur, s’offrit
à lui. Emerveillé, et à la fois en se posant la question de « Comment
avaient-ils obtenu ça ? », il fouilla la pièce. Il fit la découverte
de la chose la plus merveilleuse qu’il aurait pu voir de sa vie. Un dofus, posé
au milieu des piles d’or. Un dofus d’un vert émeraude magnifique. Il voulu le
toucher. Le toucher, ou le prendre ? Non, il respectait trop les personnes
qui l’avaient fait vivre tout ces mois. Lorsqu’il le prit quand même dans ses
mains, une voix l’appela derrière lui :








« Alors comme ça, le petit a trouvé notre secret
hein ? »


Une autre voix répondit immédiatement :


« Oui, le moment est donc venu… »


« Je n’aurai pas pensé qu’il découvrirait le Dofus si
tôt… Dommage, il nous servait bien. »


Le pandawa se retourna et vit les trois personnes qui
s’étaient occupé de lui.


« Tu vas regretter aujourd’hui d’avoir croisé le chemin
des bandits les plus puissants du monde des 12. »


Le petit pandawa, étonné, ne savait quoi dire… Il avait
entendu une vieille légende sur ceux.


« Avant de mourir, tu vas quand même connaître nos
noms. Je suis Nomekop le Crapoteur, voici Eratz le Revendicateur et Edasse
le Trouble fête. »


Effrayé, notre ami pandawa se rua vers la sortie, mais fut
vite rattrapé par les bandits. Après, il ne se souvint de rien. Juste qu’il se
réveilla au bord de la même rivière où il avait rencontré ces trois affreux. Un
rêve ? Il se posa longtemps la question. Peut-être ? Il se leva et
explora un peu la région.





VI] Une fin heureuse avec ses nouveaux amis :





Pandalkhol découvrit non loin de la rivière le château
d’Allister. Il se souvint du restaurant dont sa sœur avait parlé. Plus que
jamais décidé à l’idée de la retrouver, il décida d’aller y demander des
informations. Arrivé dans la salle, il y découvrit une ambiance comme il n’en
avait jamais vu. Peut-être le choc de son rêve, ou de la réalité, des trois
bandits restait encore en lui. Deux serveurs pandawas se présentèrent à lui.
Affamé, il mangea comme un client normal, et attendit la fermeture pour poser ses
questions aux serveurs. Ils avaient effectivement bien connu Sherrazade et
acceptèrent de lui donner toutes les informations dont il avait besoin. Chaque
soir, il revenait manger au restaurant pour sa bonne ambiance et l’amabilité
des serveurs. Chaque soir, il oubliait la raison qui l’avait amené à
Amakna : Sa sœur. Il se lia d’amitié avec les employés, et décida même de
postuler. Après avoir reçut une réponse favorable, il reçut un mystérieux tofu.
Un message accroché à sa patte le félicitait pour ce nouveau travail, ces
nouveaux amis. De qui ce message pouvait-il bien provenir ? Il était
signé : « Une personne qui t’aime et qui pense à toi ». L’image
de sa sœur lui apparut alors ! Mais comment pouvait-elle être au courant
de ça ? « PS : Ne me cherche plus, je suis en sécurité. »
Heureux, il plaça la lettre dans le journal qui avait tenu toutes ces années,
et alla à sa première soirée de travail.





Pandalkhol relut la lettre de sa sœur encore une fois et la replaça
dans le journal. Au moment où il allait ranger le livre dans sa table de nuit,
un bruit l’amena à sa fenêtre. Il y aperçut, dans l’obscurité des rues du
village pandawa, une silhouette familière s’éloigner. Il ouvrit la fenêtre et
l’appela. La silhouette se retourna. Il découvrit avec surprise le visage de sa
sœur, souriante. Elle lui fit un signe de la main et disparut dans la profonde
obscurité de la bibliothèque, non loin de chez lui. Il se demanda un instant si
il allait partir la retrouver. Non, il se souvint de la lettre, qu’il venait de
relire. « Ne me cherche plus » Il s’allongea sur son lit, et
s’endormit en pensa déjà au lendemain, où il raconterait aux serveurs de la
Famakna Food ce qu’il avait vu.
Revenir en haut Aller en bas
Valbg
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Valbg


Masculin
Lion Cochon
Nombre de messages : 416
Age : 26
Phrase favorite : Tremblez ici Trône y Monts Ana!
Humeur : Comment dire... Une humeur dominatrice.
Passe temps : Attaquer la famille de Don Xtremx
Classe : Trône y monts ana des chats
Classes : Retour sur la vie de Pandalkhol Acafli12
Date d'inscription : 18/10/2009

Retour sur la vie de Pandalkhol Empty
MessageSujet: Re: Retour sur la vie de Pandalkhol   Retour sur la vie de Pandalkhol Icon_minitimeSam 21 Nov - 13:15

Très beau récit Pandalkhol! Je l'adore!
Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sur la vie de Pandalkhol
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famakna Food :: Rez-de-Chaussée du Bistrot :: Récits et aventures [RP] :: Les étagères de la Bibliothèque :: Récits d'Aventuriers-
Sauter vers: