Famakna Food
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Famakna Food

Le forum officiel de la Famakna Food (Guilde à vocation Roleplay et animation présente sur le serveur Hyrkul (Dofus) en [4, 8])
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -41%
-181€ sur le volant de course LOGITECH G29 ...
Voir le deal
259 €

 

 'Living Death'

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Nalogowiec
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Nalogowiec


Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 90
Age : 30
Phrase favorite : J'ai faim...
Humeur : Toujours de bon Humeur
Classe : Iop
Classes : 'Living Death' Iop11
Date d'inscription : 18/11/2007

'Living Death' Empty
MessageSujet: 'Living Death'   'Living Death' Icon_minitimeSam 7 Mar - 15:04

Salutations à tous,

Je vous présente ma premiére histoire RP, 'Living Death'

'Living Death' est l'histoire d'un adolescent qui fût traumatisé dans sa jeunesse suite à l'exécution de ses parents, sous ses yeux.
En quête de vengeance, ce jeune Iop va devoir apprendre, et se former afin de retrouver les responsables.

Le premier chapitre fût écrit le 25 décembre 2007.

Aprés plus d'un an, je me suis décidé à le modifier afin de creer une suite à ce chapitre et creer 'Living Death'.
A noté que Mic-Mic m'aide quant à la rédaction des chapitres suivants.

J'éspere que cela vous plaira =)

Les chapitres:
Chapitre 1 -> Le commencement
Chapitre 2 -> La rencontre
Chapitre 3 -> ?
Revenir en haut Aller en bas
Nalogowiec
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Nalogowiec


Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 90
Age : 30
Phrase favorite : J'ai faim...
Humeur : Toujours de bon Humeur
Classe : Iop
Classes : 'Living Death' Iop11
Date d'inscription : 18/11/2007

'Living Death' Empty
MessageSujet: Re: 'Living Death'   'Living Death' Icon_minitimeSam 7 Mar - 15:07

Chapitre 1 : Le commencement

MinckMinck...
C'est moi, enfin... Je crois... Quelques souvenirs, c'est tout ce qu'il me reste d'eux... Mes donneurs de vie, où comme vous les appelez vous, vos parents.
Je me souviens, tout jeune, mon père m'emmenai tout les jours allez chasser. C'était très drôle, nous ne ramenions pratiquement jamais de sanglier à maman, mais quelques tofus que l'on volaient à l'épicerie du coin pour faire croire que nous avions réussis à véritablement chasser.
Maman préparé de délicieux repas avec ce que nous lui donions. C'était tout les jours un régal.

Apres le diner, papa m'entrainai à me battre... au kanojedo, contre des épouvantails, certes, mais c'était toujours un plaisir pour moi de manipuler mon épée en Bois.
Nous rentrâmes à la maison vers 18h pour manger, me laver et me mettre au lit.

Mon lit avait la forme d'une épée, une immense razielle, ma mère me disait toujours qu'avec le temps c'est moi qui en porterais une.

Tous les jours c'était la même chose, nous étions tous heureux...

...Jusqu'a cette nuit...

J'étais dans mon lit en forme de Razielle blottis contre le Chacha que papa m'avait donné pour mon anniversaire.

J'entendis soudain un cri ! C'était Maman !
Je descendis de mon lit, pris la dague en dessous de mon matelas et la mise dans ma chaussure.
Papa me l'avait laissé au cas où il arrivé un jour un malheur.
Un deuxième cri ! Celui de papa !
Je ne savais que faire. Je sortis donc de ma chambre pour allez dans celle de mes parents, mais ils n'y étaient pas, du sang, trop de sang il y en avait partout !

Je courrai récupérer mon chacha pour m'enfuir de la maison. Mais derrière moi se trouver cette personne... Habillée tout en rouge et portant un casque de fer, je vis son insigne brakmarien, j'avais compris...
Il me ligota et me mis à genoux dans le grenier... Papa et maman y étais aussi... pendu... Tout deux pendu... Cette image... je ne l'oublierais jamais, papa était nue comme pour l'humilier avec des coups d'épée partout sur le corps... Maman elle était vivante et me regardait droit dans les yeux me faisant comprendre que je ne devais pas pleurer.

Un second garde arriva, grand, avec une cicatrice en forme d'aigle sur le main, armé d'une petite épée...
Il tira les cheveux de maman, et mis la lame sur sa gorge, je ne voulais pas regarder, mais l’un d’entre eux me tenait la tête pour que je vois le massacre...
Le garde se leva, tira les cheveux de ma maman et lui trancha la gorge... devant moi...

Du sang, encore du sang, trop de sang, je pris ma dague que j'avais caché dans ma chaussure et l'enfonça dans la gorge du garde me tenant, et je courrai... vite, très vite...

Mes parents... c'était tout ce que j’avais avant sa.


--------------------------------------------------------------


Chapitre 2 : La rencontre

Je courrai, vite, très vite afin d’empêcher le garde de me rattraper, mais rien y fait, je n’étais pas assez rapide.
Le garde lança alors sa lance qui me transperça la jambe droite, j’étais à terre, immobile, et perdis connaissance en baignant dans une marre de mon propre sang.




A mon réveil, ma tête me faisait mal, je voyais trouble, j’avais du mal à comprendre ou j’étais, et qu’est-ce que je faisais la, au milieu de tout ce qui semblait être des chaines, du sang, et des os brisés.

J’entendis une porte s’ouvrir, quelqu’un s’approcher, j’eu juste le temps d’ouvrir les yeux pour me rendre compte que ce quelqu’un n’était autre qu’un garde, un garde de la prison Brakmarienne.

Il me plaça dans une sorte de brouette afin de me transporter.
Je m’amusai alors, pendant le trajet à compter le nombre d’os à terre… Deviendrai-je fou ?
J’en étais à plus de deux cent quand le garde me jeta contre le mur et se remit à m’attacher au mur.
Etonnement, je n’avais plus trop envie de continuer à compter les os sur le sol…

Après de longues minutes à attendre dans le froid, enchainé, bayonné, deux gardes arrivèrent avec une panoplie de dagues et de pinces.
Je pris peur, me secoua dans tout les sens n’espérant qu’une chose, que mes parents viennent me sauver…
L’un des gardes m’enfonça lentement une dague dans la jambe droite, au même endroit où la lance m’avait transpercé, c’était horrible.
L’autre se mit à me taper, me taper, encore et encore jusqu’à ce que je n’en puisse plus et que je tombe dans les pommes...


J’avais le droit à ce sordide rituel chaque jours, sans même savoir précisément pourquoi. Qu’avais-je donc fait pour mériter sa ?!
S’en était trop ! Je ne pouvais plus supporter cette humiliation ! Cela faisait plus de deux ans que j’étais dans cette prison, à me faire torturer, à voir des femmes se faire violer, des dizaines de fois, et se faire tuer ! Je devais faire quelque chose, et c’est ce que j’allais faire !

Comme tous les matins, l’un des gardes venaient me chercher dans ma cellule afin de m’emmener dans la salle des tortures.
Sur le chemin, j’eu le temps de prendre un os brisé…
J’étais la, à terre, en face de ce garde qui attendais qu’un autre lui rapporta le matériel de torture.

Il se retournas,
C’était une occasion à ne pas manquer.
Je courrai vers lui, le mis à terre et lui claqua la tête à terre, encore et encore, jusqu’à ce que mes mains touche le sol.
L’autre garde arriva, il me mit un coup de bâton dans la tête. Après les tortures que j’avais subit auparavant, ce n’est pas un coup de bâton qui m’arrêta.
Je me levai et lui enfonça l’os brisé dans la gorge.
Son sang coulé, je pris plaisir à voir cette couleur partout sur son corps !
Je pris ses clés et les mis dans ma poche.

Ils étaient tout deux à terre, morts…
Je les avais tués sauvagement… Sans aucun scrupule…
Mais… Que m’arrive t’il …

Je me mis à courir afin de partir de cette prison, quand soudain, j’entendis des cris...

Je ne pouvais pas continuer, il fallait que j’aille sauver cette personne…

Je fis demi-tour et voyais cette femme… Pendu… La gorge tranchée… Tout comme ma mère l’a était…
A côté d’elle, une jeune fille et son père probablement, tout deux encore conscient.
Sans leurs dire un mot, je m’empressai d’enlever leurs chaines et me mis à courir…
Ils me suivirent.

Nous étions en face de la sortie, avec sur les côtés deux gardes en armure.
Si nous voulions sortir d’ici vivant, il fallait les exécuter, et vite.

Nous nous mettions à courir tout les trois vers les gardes,
Le père de la jeune fille disparu et réapparut aussi tôt derrière l’un d’eux,
Et lui arracha violement la trachée, du sang giclé de partout.
De peur, l’autre garde partit en courant…

Nous partions, afin de fuir cet enfer sur terre.

Sur le chemin, Doctos, le père d’Hyra, la jeune fille, m’invita à rejoindre leur communauté…



Après une journée de marche, nous voila dans un petit village.
Doctos et Hyra furent accueillit comme des héros.
Quant à moi, je m’effondrai au pied d’un arbre, et pris conscience de tout ce qu’il c’était passé...


--------------------------------------------------------------


Chapitre 3 : L’expédition

Epuisé, je fini par m’assoupir au pied de cet arbre…
Maman et Papa étaient tout deux à mes cotés, au musée des horreurs, à la foire du Troll.
Dans des cages, se trouvaient des genres de monstres, tous plus effrayant les un que les autres.
J’avais une peur incroyable lorsque j’essayais de les regarder, et papa me prit dans ses bras afin de me rassurer.
Après le musée, nous étions allé à la Tire-Hette, attraction qui permettait de remporté des petites peluches.
Soudain, papa me lâcha, du sang coulé par tous les orifices de maman, et elle s’effondrât à terre !

Je me réveillai en sursaut.

Les souvenirs sont trop lourds, je n’oublierais jamais le visage de mes parents lors de cette nuit…

J’avais à peine remarqué Hyra qui se trouvait à ma cotés, en train de soigner mes nombreuses blessures qui étaient mystérieusement guéries…

Une cloche se mit à retentir, et tout les villageois se rassemblaient au centre du village. Hyra m’invita à me joindre à eux.
Des dizaines de personnes étaient autour d’une sorte de scène, et c’est Doctos qui se mis à monter sur celle-ci afin de prendre la parole.

Après un discours qui paraissait interminable, il me fit passer pour son sauveur, et m’invita à le rejoindre sur scène.
Je n’étais pas très déterminé, mais les villageois m’incitèrent à y aller, et c’est ce que je fis.

Me voila au milieu de tout ce petit monde qui me prenait pour un héros... Ce que je n’étais absolument pas.
En guise de remerciements, Doctos me tendis une grosse boite et me dit de l’ouvrir…
C’était... C’était une épée, une grosse épée… Une Razielle !

Je quitta précipitamment la scene sous un tonnerre d’applaudissements, me refugia dans une grange, et fondis en larme.
Cette épée, que Papa m’avait promis quand je serais plus grand, je l’ai enfin, et il n’est pas la pour me voir avec…
Suis-je digne de porter cette épée ? Je n’en suis pas si sur… Mais j’avais une mission, celle de venger mes parents, et j’allais la mener jusqu’au bout.

Je me mis à courir afin de rejoindre une nouvelle fois la scène, et leur demanda si l’un d’entre eux connaissaient un grade Brakmarien avec une cicatrice en forme d’aigle sur la main.
Et soudain, plus un bruit… Uniquement quelques chuchotements…

Ils m’expliquèrent qu’un seul garde avait une telle cicatrise. Le plus méprisable, le plus redoutable et le plus sauvage… Il se nommé Iskis…

Apparemment, il viendrait régulièrement avec une armée dans le village afin d’y emmener des femmes et des hommes en prison pour les torturer, et les violer

...

La nuit tomba, Hyra m’invita dans un petit restaurant de village, le ‘Famakna Food’.
Elle m’acheta un menu énergisant… Peut être savait elle que j’allais fuir cette nuit…

Quelques serveurs firent la fêtes, l’ambiance était extraordinaire, et cela me permis de passer un bon moment… Le temps d’une soirée.

Doctos s’installa à cote de moi et me dit qu’il souhaitait m’accompagner dans ma quête de vengeance, à la recherche d’Iskis.
Je ne savais que dire… Je ne voulais pas mettre sa vie en danger. J’évitai donc de lui répondre, et je me rendis dans la grange afin d’essayer de dormis, ou du moins, pour leur faire croire…

J’attendis qu’il n’y ait plus personnes dehors… Pris ma Razielle, et fuyais le village.

Je ne les remercierais jamais assez, mais je ne voulais pas prendre le risque qu’ils soient bléssés par ma faute.

Quelques heures plus tard, j’étais dans la forêt, à la recherche de ce monstre d’Iskis.
Un villageois m’avait dit tout bas qu’il résider soit au sud du village à quelques heures de marche.

J’entendis des craquements, de branches tout proche… C’était un loup, un croc-gland !
Il courra soudainement vers moi et bondit ! J’agrippa fortement ma Razielle et lui trancha la tête !
La tête d’un coté, le corps de l’autre, et moi, entre les deux, pleins de sang… Et sa ne me dérangeais plus… A croire que je commençais à aimer cette odeur, cette couleur.

Je continuai ma route dans la même direction, et ce, pendant de longues heures…

Je vis au loin une petite maison, celle d’Iskis probablement !
Après m’être approché, je remarqua que sur les arbres, tout autour de la maison se trouvait des cadavres, tous pendus, des membres arraché.
Certains d’entre eux perdaient encore du sang, mais ils étaient sans aucun doute tous morts.
J’avança dans cette foret de cadavres, alors que les corps bougèrent sans cesse à cause du vent.

Des gardes rodèrent autour de la maison. Plus aucun doute, c’était celle d’Iskis.

Je n’avais qu’une seule stratégie, j’agrippa ma Razielle, et je fonça…
Je suivis furtivement l’un des gardes et le transperça, je me retournèrent, et d’un seul coup d’épée je coupa les jambes du gardes qui se trouvait derrière moi.
Je grimpa sur un arbre afin de disparaitre dans l’ombre quelques instants.
Un autre garde arriva, juste en dessous de moi. Je sauta de l’arbre et lui enfonça l’épée par le haut du crane.
Je pris appui sur son épaule afin de dégager l’épée de sa tête.

Plus de gardes…

Je regarda par la fenêtre de la maison, et je vins une femme et des enfants…

Apparemment, Iskis n’était pas la…

Soudain, un bruit, juste derrière moi !
Quelqu’un essayais de étrangler... avec des chaines !
Sur sa main... Une cicatrice en forme d'aigle, c'était Iskis !


--------------------------------------------------------------


Dernière édition par minckminck le Mer 11 Mar - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eixid Gnok
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Eixid Gnok


Féminin
Taureau Coq
Nombre de messages : 462
Age : 28
Phrase favorite : Freer than a bird
Humeur : One day I feel so happy, Next day I feel so sad .
Classe : Iopette ^^
Date d'inscription : 03/05/2008

'Living Death' Empty
MessageSujet: Re: 'Living Death'   'Living Death' Icon_minitimeDim 8 Mar - 10:24

[ HRP ] J'adoooooooore, même si c'est un peu gore quand même x) [ /HRP ]
Revenir en haut Aller en bas
Koksys
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Koksys


Masculin
Balance Rat
Nombre de messages : 2240
Age : 25
Phrase favorite : À mort !
Humeur : Dégénérante
Passe temps : Tuer, manger, dormir, tuer, manger, dormir...
Classe : Sram psycopathe
Classes : 'Living Death' Sram11
Date d'inscription : 22/08/2008

'Living Death' Empty
MessageSujet: Re: 'Living Death'   'Living Death' Icon_minitimeDim 8 Mar - 10:38

Excellent Very Happy Digne des films de Saw, ça Very Happy Mwaahahaha
Revenir en haut Aller en bas
https://famaknafood.forumpro.fr
Nalogowiec
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Nalogowiec


Masculin
Bélier Chèvre
Nombre de messages : 90
Age : 30
Phrase favorite : J'ai faim...
Humeur : Toujours de bon Humeur
Classe : Iop
Classes : 'Living Death' Iop11
Date d'inscription : 18/11/2007

'Living Death' Empty
MessageSujet: Re: 'Living Death'   'Living Death' Icon_minitimeMer 11 Mar - 0:07

Chapitre trois en ligne
Revenir en haut Aller en bas
Loustik
Ancien Foodien
Ancien Foodien
Loustik


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 180
Age : 26
Phrase favorite : J'était prêt a tuer pour un de tes sourires... Je serais a présent prêt a tuer pour t'oublier.
Humeur : Musicomanie
Passe temps : Me prendre des omelettes en PvP
Classe : Osamodas Feu/CC
Classes : 'Living Death' Osamod11
Date d'inscription : 19/11/2008

'Living Death' Empty
MessageSujet: Re: 'Living Death'   'Living Death' Icon_minitimeSam 14 Mar - 11:18

C'est super bien, quelques fautes mais a part ça, j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





'Living Death' Empty
MessageSujet: Re: 'Living Death'   'Living Death' Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
'Living Death'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famakna Food :: Rez-de-Chaussée du Bistrot :: Récits et aventures [RP] :: Les étagères de la Bibliothèque :: Récits d'Aventuriers-
Sauter vers: