Famakna Food
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Famakna Food

Le forum officiel de la Famakna Food (Guilde à vocation Roleplay et animation présente sur le serveur Hyrkul (Dofus) en [4, 8])
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

 

 L'histoire palpitante (et un peu romancée) de Neradoc

Aller en bas 
AuteurMessage
Neradoc
Eplucheur de patate
Neradoc


Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 36
Age : 42
Phrase favorite : LAPIN !
Humeur : Lagomorphe
Classe : Lanceur de lapins
Classes : L'histoire palpitante (et un peu romancée) de Neradoc Anirip12
Date d'inscription : 07/09/2008

L'histoire palpitante (et un peu romancée) de Neradoc Empty
MessageSujet: L'histoire palpitante (et un peu romancée) de Neradoc   L'histoire palpitante (et un peu romancée) de Neradoc Icon_minitimeLun 5 Oct - 20:58

Il était une fois...

Neradoc a vu le jour après la rencontre d'une libellule et d'un flacon de bleu de méthylène. Petit frère d'un jeune cra prématurément décédé, il a commencé à découvrir le monde des douze à travers les épreuves données par des maitres et artisans qui semblaient désireux de lui permettre de développer son caractère. Exploration du monde, découverte de la faune et de la flore un brin agressive, apprentissage des bases de la survie et de la mode vestimentaire de l'aventurier modèle, notre héros commença à faire ses preuves dans un monde hostile.

C'est en volant au secours d'une troupe de joyeux troisième-agistes perdus dans des mines d'égoutantes qu'il fit la première rencontre qui allait changer sa vie. Avisant le danger que pouvait représenter la morsure d'une créature vivant dans des égouts mal fréquentés, il joignit ses forces à celles d'un de ses frères (z)ailés. Ce fut là le début d'une belle amitié à l'épreuve du temps et des malheurs de la vie, qui est trop injuste. Ensemble ils feront les 400 coups et conquerront tous les obstacles qui se dresseront devant eux.

Rencontre du quatrième type

S'enhardissant de ses nouvelles victoires, il devenait chaque jour plus téméraire. Malgré une défaite tragique face à une créature mi homme mi loup qui lui laissera à jamais une cicatrice à l'âme (et une autre à un endroit que la décence ne me permet pas de nommer), il décida de se lancer seul à la conquête de la mystérieuse antre secrète des créatures champêtres. En fait de solitude il espérait bien y rencontrer des compagnons de route, mais il ne s'attendait pas à faire une fois de plus une rencontre qui changerait sa vie.

Extrait du journal de Neradoc xx fraouctor xx7

Cher journal, aujourd'hui j'ai fait une rencontre qui, je le pense, va changer ma vie. Je me promenais dans la cabane cachée de la grange de Monsieur Ingalsse quand je suis arrivé dans un passage étroit où beaucoup de méchantes plantes attendaient pour me mordre fort fort. Je n'étais pas du tout sûr de pouvoir m'en tirer tout seul et j'allais désespérer quand soudain est arrivé un groupe de vaillants aventuriers décorés d'un blason bleu orné d'une feuille. Il n'y en avais pas un, il n'y en avait pas deux, il n'y en avait pas trois, il n'y en avait pas quatre, il n'y en avait pas cinq, il n'y en avait pas six, ils étaient sept (7) !

L'un d'entre eux, le meneur de la troupe sans aucun doute, voyant l'étroitesse du passage, commença à organiser les siens. "Bon alors ici on ne peut passer que quatre à la fois, faites deux groupes et ne lâchez pas la main de vote binôme. Oui Kevin ? Non il fallait y penser avant d'entrer dans le donjon, tu vas devoir te retenir. Joel, rend sa calotte de piou à ton petit frère. Allez en rang par deux". Je me suis alors avancé courageusement et sans hésiter je me suis adressé à lui. "Euh pardon monsieur, je... je ne vous dérange pas ? Est-ce que je pourrais faire le quatrième type dans votre groupe de 3 et cheminer avec vous ?". "Mais bien sûr mon petit, joins toi donc à notre troupe". Et ce qui fut dit fut fait.

Alors bon moi j'avais compris "groupe" et j'ai accepté bien sûr mais en fait il ne me tendait pas la main pour la serrer, il me donnait un badge bleu comme les autres ! Et tout à coup des voix ont commencé à résonner dans ma tête, mais elles n'avaient pas cette sonorité "bleue" qu'il y a d'habitude quand on parle à des gens loin, il y avait plus une sonorité "violette".

Enfin en tout cas c'était une super journée et je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il vient de m'arriver quelque chose de déterminant pour mon avenir dans le monde des douze, mais je ne sais pas pourquoi.


Atlantis la cité perdue

Le vieil homme qui l'avait invité à rejoindre les siens se présenta. Il était le descendant du clan Des Totof, et dernier héritier du peuple mystérieux de la cité perdue d'Atlantis, et en tant que tel unique dépositaire de leur savoir millénaire. Il avait donc décidé de parcourir le monde afin de faire partager sa sagesse à tous ceux qui en seraient dignes. Le fier symbole de son peuple perdu ornait son blason. Notre héros remarqua qu'il évoquait une feuille nageant à la surface d'un ruisseau paisible et ajouta, sans savoir que ses paroles auraient une portée historique, que cela lui donnait envie de se mettre des fleurs dans les cheveux.

L'organisation créée par le vieil homme était encore jeune, elle, et il était nécessaire de définir les principes régissant la vie de ceux qui seraient amenés à faire renaitre l'ancien héritage, en se basant sur les textes que les sages de cette antique civilisation avaient gravés sur les arbres des forêts sacrées. Bon comme ce n'est pas le moyen le plus pérenne de garder des écrits, il a fallu repartir de zéro, mais l'inspiration les habitait. Il fallait également préparer les épreuves qui permettraient de découvrir dans la population du monde des douze ceux qui mériteraient de recevoir la grâce.

Fiers de représenter la cité secrète, l'habile et rusée archère volante, le vieux poissonnier brocanteur et sa fille aux traits félins, et notre ami ailé aux couleurs du ciel d'été, commencèrent à travailler sur la reconstitution des connaissances oubliées de la cité aquatique. Mais, moins cons sans doute que leurs prédécesseurs, ils utilisèrent du papyrus trempé dans du faux rhum à effet actif, bien connu pour ses vertus fixatrices. Ils étaient les premiers Conseillers du Renouveau, et notre ami lui-même était en charge de l'administration des Rouleaux. Ils ne savaient cependant pas encore qu'ils seraient, chacun à son heure, les dépositaires du Pouvoir Ancestral de l'Antique Atlantis.

Ils n'étaient pas seuls dans leur tâche, et ils furent bien vite rejoints par des compagnons valeureux, maitre du temps amateur de cailloux, être fée agile au verbe facétieux, amoureux des arbres mangeur de bretzels, forces de la nature au verbe cru, créatures poilues aux couleurs des feuilles d'automne, wabbit timide de la province de Rile, et bien d'autres encore qui au court de ces deux années ont apposé leurs marques sur les rouleaux d'Atlantis. Mais ceci est une autre histoire.

Le chapitre de la maturité

Revenons à notre jeune ami zélé. S'engager ainsi dans cette tâche digne des géants ne lui suffisait pas, il était avide d'apprendre de son prochain, de le soigner, de lui apporter la nourriture terrestre à laquelle chacun aspire. Pas effrayé par l'effort, il rejoignit donc la confrérie des paysans et artisans boulangers. Il ne lui fallut pas longtemps avant de maitriser ces deux mamelles de la ruralité bontarienne, lui permettant ainsi d'apporter à ses amis, comme à lui-même, la mie nourricière et la croute dorée de la réussite qui toujours font la joie de l'aventurier. Cherchant à développer un talent créateur à portée plus durable, il décida de se lancer dans le dur travail de forgeur de marteaux. La chaleur de la forge et la dureté du labeur ne lui faisaient plus peur, après le temps passé au fournil et aux champs, et il devint là aussi un maitre dans son art, et s'initia aux techniques mystiques de la manipulation du pouvoir.

Alors qu'il se promenait dans les champs qu'il connaissait maintenant si bien, il n'était pas rare que notre petit ami fée rencontre des animaux égarés, qui ne demandaient qu'un peu d'amour. Et des repas réguliers. Il se prit de passion pour ces créatures fragiles et il choisit de s'établir dans une gare désaffectée pour y installer les cages dans lesquelles il pouvait élever ses nouveaux amis. C'était une étape importante dans sa vie, il avait l'habitude de trainer chez son frère ailé, mais là il s'établissait pour de bon, dans sa propre maison, à l'écart des villes et villages, en contemplateur de la nature qu'il est. Mais la véritable étape l'attendait encore, au détour d'un sentier.

En effet, peu de temps après s'être établit, il rencontra aux abords de sa maison un petit chaton blessé qui avait encore une fois besoin de son aide. Mais en croyant adopter un nouveau compagnon, il s'aperçu vite à la voir grandir qu'il avait en fait hérité d'une fille adoptive, la jeune Ribosome, dont il apprit plus tard que ses parents avaient rencontré une triste fin. Depuis quelques mois, elle aide son père adoptif dans ses activités d'élevage de montures aux couleurs chamarrées et à l'intellect limité.

Ze fioutioure is naho

Devenu champion olympique de lancer de lapins catégorie pois chiches, il a pris sa retraite de la forge et observe avec tendresse les progrès de sa fille et de son petit frère Cataplasme. Il se consacre également à la peinture (hélas), et donne des interviews. À présent Gardien du Pouvoir des Rouleaux Sacrés de la Cité Perdue sur l'Ile Forestière au Milieu du Lac Magique de la Cascade Enchantée, et épaulé par des amis valeureux, le petit bleu continue également à se consacrer à l'amélioration de la grand bibliothèque de l'Ile Forestière (etc.), lieu de vie et de discussion des héritiers d'Atlantis. Réaménagés et totalement redecorés à l'occasion du deuxième Anniversaire du Renouveau, lacs, ruisseaux et arbres sont les points de rendez-vous privilégiés des élus et de leurs amis qui viennent leur apporter les nouvelles du monde extérieur et participer à leur quête du savoir.

Neradoc, assis au sommet de la cascade, observe avec amour l'activité fébrile de la cité perdue, et attend en rêvant.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire palpitante (et un peu romancée) de Neradoc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famakna Food :: Rez-de-Chaussée du Bistrot :: Récits et aventures [RP] :: Les étagères de la Bibliothèque :: Récits d'Aventuriers-
Sauter vers: