Famakna Food

Le forum officiel de la Famakna Food (Guilde à vocation Roleplay et animation présente sur le serveur Hyrkul (Dofus) en [4, 8])
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une froide journée de Flovor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teyndo
Ancien Foodien
Ancien Foodien
avatar

Féminin
Capricorne Serpent
Nombre de messages : 1011
Age : 27
Phrase favorite : Je ne suis pas PETIT !
Humeur : Taquin
Classe : Eniripsa Terre
Classes :
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Une froide journée de Flovor   Sam 11 Fév - 17:17

[Désolée pour le titre qui fait tro D4rK, je n'ai jamais été inspirée en la matière... Allez let's go ! ]

Encore une longue soirée en perspective...
Teyndo jeta une nouvelle bûche dans le foyer en réprimant un frisson.
Cela faisait des semaines qu'il attendait le retour de sa compagne, des jours qu'il guettait avec appréhension l'arrivée de chaque nouveau tofu craignant que ceux-ci ne soient porteurs de mauvaises nouvelles. Maintenant qu'elle était partie il était tiraillé par le remord. Certes elle était loin d'être une femme parfaite sa petite Necrof, mais lui aussi avait été un mari épouvantable. Tout en tisonnant le feu qui crépitait dans la cheminée, il la maudissait d'être la source de tant d'inquiétude. Dans le même temps, il priait silencieusement Eniripsa de la garder hors de danger et de la ramener au plus vite.

Puis un soir, un autre tofu vint taper au carreau de sa demeure. Il tenait fermement dans son bec un parchemin à l'allure officiel. Tout en pestant contre les factures devenues bien trop nombreuses, Teyndo brisa le cachet à la cire rouge et parcouru rapidement la lettre. Il fut surpris de lire sur l'en-tête uniquement son propre nom. Ordinairement s'y trouvait également celui de son épouse lorsqu'il s'agissait des dettes concernant le foyer. Il jeta négligemment la lettre sur le bureau en se promettant de se rendre dès demain au château d'Amakna pour corriger ces incapables de notaires.

Le lendemain c'est au lever du jour et accompagné de Nino sa fidèle dragodinde qu'il franchit les hauts murs du château. Lorsque ce fut à son tour de s'acquitter de ses dettes il interrogea la nonchalante perceptrice -qui semblait avoir été tirée du sommeil il y a bien peu de temps- sur les raisons de ce brusque changement d'en-tête.
Celle-ci haussa un sourcil dubitatif avant de porter son attention sur une imposante pile de parchemin en soupirant :

"-S'appelle comment vot' femme ?
-Necrof Répondit Teyndo. Heal de son nom de jeune fille."

Elle tritura les parchemins du bout de ses ongles en marmonnant des paroles incompréhensibles avant de se redresser et d'annoncer de son éternel ton monocorde :

"-J'ai pas."
-Pardon ?
-Necrof j'ai pas. Pas référencée.
-Il doit y avoir une erreur. Vérifiez encore ! Siffla l'Eniripsa agacé
-Pas d'erreur. Il n'y a rien à son nom. D'ailleurs d'après mes fiches vous n'avez jamais été marié, vous êtes célibataire."

Teyndo en eu le souffle coupé. Son sang se glaçait tandis qu'il prenait conscience de ce qu'il venait d'entendre.

"-Faudrait vous faire soigner mon p'tit père..." ajouta la femme derrière son bureau en chêne massif avant de retourner à ses occupations.

Necrof...Elle avait fait annuler leur mariage... Pire encore elle avait fait effacer son nom des registres...

Sa mère qui ne le reconnaissait plus, son nouveau travail minable et maintenant sa femme qu'il avait perdu à jamais... Dorénavant il ne lui restait rien. A cette pensée un éclair lui déchira la poitrine et un brouillard pesant lui embruma l'esprit. De la glace s'insinuait au plus profond de ses veines et son coeur battait sourdement ses tempes. La mince barrière qui le gardait de la folie sous la pression de quelques mots seulement venait de voler en éclat.

Rien...

Il s'écarta alors du comptoir sans un mot et se dirigea comme un automate vers la sortie. Il n'entendit pas ce que lui cria l'administratrice et manqua heurter un badaud qui entrait au même instant. Il était devenu sourd aux bruits du monde extérieur, étranger à son vacarme et à son chaos.
Sa dragodinde piaffa à son approche, heureuse à la perspective de retrouver la chaleur de son étable. Elle non plus il ne la remarqua pas et sans même un regard la dépassa et continua sa marche vers le vieux port.

Il n'avait jamais été attiré par cet endroit ni par tout ce qui avait trait à la mer en général. Il n'avait jamais même pris le temps d'apprendre à nager. Alors pourquoi son errance inconsciente l'avait-elle conduit jusqu'ici ?
Debout devant la jetée, il contempla le ciel gris et la mer sans les voir. Un long frisson parcouru sa colonne vertébrale tandis que la brise glaciale de Flovor fouettait ses joues rougies par le froid. Au bout du promontoire où il se trouvait, les ressacs de la mer agitée claquaient bruyamment sous ses pieds.

"Finalement, qu'est ce qui me retient ? "

Rien.

Alors il avança un pied au dessus des vagues et laissa l’apesanteur faire le reste. Il ferma les yeux et attendit la violente morsure de l'eau glacée.

[Hrp] Je vais faire une bonne pause Dofus et j'avais envie de justifier l'absence de Teyndo de façon Rp. (D'ailleurs merci Cuu', tu m'as fourni une excuse. x) )
Si je ne reviens pas, il est claqué ! Dans le cas contraire... bah... Il y aura peut-être une chance qu'il le soit tout de même.
Hey ! Attendez au moins que j'ai quitté la pièce avant de sortir le champagne bande de salopiauds !
Bonne continuation les gens ! [/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tofusy
Ancien Foodien
Ancien Foodien
avatar

Masculin
Vierge Coq
Nombre de messages : 337
Age : 23
Phrase favorite : J'aime les sucettes Tofu !
Humeur : Tant que j'ai ma sucette, tout va bien !
Classe : Osamodas
Classes :
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Une froide journée de Flovor   Sam 11 Fév - 23:13

Tofusy était en train de s'occuper d'un frêne dans la partie Sud lorsqu'il repensa à sa vie. Il n'était plus à la Famakna Food mais avait gardé son poste de jardinier qui lui plaisait tout autant malgré le fait qu'il ne croisait plus personne. Katah se foutait de se qu'il pouvait lui arriver. Son frère et sa sœur étaient exécrables. Son amie Tizooma, partie à Frigost, ne semblait plus revenir de son voyage.. Il lui était certainement arrivé quelque chose.. Et que dire de Lili qui l'avait certainement laissé de coté à cause de ses incertitudes..

Tofusy se rendit compte qu'il était en train de déprimer.. Il lâcha donc ses outils et partit directement à la Taverne de Sufokia où travaillait Teyndo depuis peu. Notre petit Osamodas avait la mauvaise manie d'aller pleurer chez Teyndo quasiment tous les soirs. En même temps, celui-ci avait toujours les arguments qu'il fallait. Il faut dire aussi que Tofusy est plutôt très naïf. Arrivé à destination, il s’extasia, comme à son habitude, sur le tapis du rez de chaussez, avant de monter. Il balaya la salle du regard mais ne trouva pas son petit ami ailé. Il demanda à Charly, le tavernier :

"-Teyndo a prit sa journée ?
-Nan ! D'ailleurs, il me fait du tort, il a plutôt intérêt à se dépêcher s'il veut garder son poste ! Vous consommez ?" aboya Charly

Tofusy fixa le tavernier dans le but de le dévisager mais cela ne déstabilisa en rien le concerné. Puis le jardinier quitta l'établissement inquiet et se pressa jusqu'au zaap pour se rendre à Astrub. Il espérait le trouver chez lui mais il n'en fut rien. Tout était fermé mais, hormis son absence, rien ne semblait inquiétant. Toutefois, un petit mot était sur la porte : Je suis parti à la Château d'Amakna. Ni une, ni deux, Tofusy monta sa dragodinde et fonça en direction de la demeure d'Allister.

Le soleil se couchait à l'horizon lorsqu'il arriva. Une femme était en train de fermer la porte du château alors Tofusy s'empressa de la retenir et cria :

"- S'il vous plait il faut que..
- Partez ! C'est fermé "! lança froidement cette étrangère.
"- Mais je cherche un petit eniripsa violet ! Il est vraiment petit !
- Ah bah oui ! Je m'en souviens, quel emmerdeur celui-là ! Il est un peu bizarre, il doit aller voir un médecin ! Il est parti tout bizarre. Bref foutez moi le camp !"

La femme ferma la porte d'un coup et le jeune osamodas sans force se retrouva projeté. Il se releva, se frotta et aperçu un sram tourner autour d'une dragodinde. Ce n'est qu'au bout de quelques secondes qu'il reconnu Nino. Que faisait-elle seule ? Heureusement pour lui, il lui suffit d'invoquer un craqueleur pour soumettre le sram.

"- Ou est Teyndo ?" demanda sèchement Tofusy
"- Tey-Teyndo ? C'est l'eniripsa violet, c'est ça ? Il.. m'a donné sa dragodinde..
- Répond correctement à ma question sinon mon ami se débarrassera de toi !
- Attends ! Attends ! Je vais te le dire, c'est bon.. Il était sur la jetée.. Et il a sauté dans l'eau..
- Mais tu mens ! Ce n'est pas possible !"

Puis Tofusy repensa aux confessions de son ami, aux dires des témoins du jous et la présence de Nino, ici.. Il comprit bien vite et couru jusqu'à la jetée. Il arrivait bien des heures après les faits c'est pourquoi il savait qu'il ne trouverait rien. Pourtant il avait besoin d'en avoir le cœur net. Il n'y trouva que sa petite fiole de menthe avec laquelle il le fit marcher quelques jours plus tôt.

Les jambes lui en tombèrent et les larmes perlèrent. Ce ne fut qu'un coup de massue supplémentaire. L'histoire recommençait. Tout était comme avant ! Il se retrouvait seul ! Il perdit un ami, le quatrième et dernier qui le faisait tenir. Ses petites plaisanteries lui manqueront.. Il ne pourra plus lui toucher le bout du nez. .

Au bout d'une bonne demi-heure de silence, Tofusy se releva, essuya ses larmes et garda à l'esprit une lueur d'espoir. Peut-être que l'histoire est différente de ce que laisse penser les apparences.. Il regarda le sram avec son regard le plus noir :

"- Ce soir, c'est moi qui repars avec Nino ! J'en prendrai soin jusqu'à son retour, Ok ?"

D'un geste, Il fit comprendre au craqueleur de le lâcher. Tofusy, mitigé entre la tristesse et l'espoir retourna, chez lui avec la tête embrouillée par les récents évènements.

[HRP] Je ne vais pas mentir, ça me fait chier que tu partes ! J'aimais bien ta bonne humeur et tes comparaisons qui nous faisaient tous rire ! J’espère donc que tu reviendras ! D'un autre coté, si Dofus ne t'attire plus du tout, pourquoi se forcer :/ Bonne continuation à toi aussi !! N'hésites pas à passer faire un petit Coucou ^^ [/HRP]


Dernière édition par Tofusy le Sam 11 Fév - 23:15, édité 1 fois (Raison : Parce que je ne me relis jamais quand il faut !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphir Ethylique
Cuisinier
Cuisinier
avatar

Féminin
Bélier Coq
Nombre de messages : 3
Age : 24
Phrase favorite : Greuh
Humeur : Méfiante
Classe : Pandalette métrisant la terre.
Classes :
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Une froide journée de Flovor   Lun 13 Fév - 9:30

Lydie Haute semblait fortement affectée par la disparition de Teyndo - le bruit s'était répendu relativement rapidement - ce qui énervait Saphir au plus haut point. Alors que les deux femmes étaient attablées dans la Grande Salle du Restaurant pour le goûter, la Secrétaire en Chef se lamentait bruyamment. C'était une perte bien regrettable d'un alchimiste si doué qui faisait de délicieuses potions Torboyo.

Saphir finit pas par émettre un grognement. Elle se contrefichait éperdument que ce petit être insupportable ait pu faire un plongeon fatal. D'ailleurs elle l'avait toujours considéré comme faible, et ce n'était pas elle, grande guerrière qui allait s’apitoyer sur le sort de l'Éniripsa. Après tout il avait toujours été grincheux, raleur, et vaniteux, et il ramenait son affreuse femme au restaurant par dessus le marché. Non décidément, c'était même au soulagement qu'il ait disparu cela éviterait à Saphir de recroiser sa tête d'avorton.

Pourtant la Pandalette se sentait bizarre. En ce froid glacial, elle sentait en elle monter une certaine chaleur, et éprouva le besoin de sortir de la bâtisse. Que lui arrivait-il ? Son coeur battait à tout rompre comme si elle se trouvait devant un redoutable ennemi. Une fois dehors une subite et violente colère monta en elle. De rage, elle fendit l'air avec sa Griffe Rose, en direction d'un piou qui battit des ailes dans un piaillement suraigu afin d'aller se percher sur le toit du restaurant. Tremblante Saphir s'éloigna rapidement afin que Lydie Haute ne puisse pas l'entendre éclater en sanglots.




Le petit bateau était trés laid, il était constitué de vieux bouts de bois couvert de mousse mal reliés entre eux par des ficelles de lin et dégageait une forte odeur de fiente de mouette. Saphir se souvint avec émotion des la magnifique couronne que Teyndo arborait pendant un temps, elle-même étant la plus grande collectionneuse de couronne de toute la région. Reniflant bruyamment, elle déposa maladroitement le clou de sa collection sur le petit bateau: la couronne qu'elle avait forgé elle-même sertie d'une multitude de pierres de toutes les couleurs, fruit de longues heures de minage. L'eau était glaciale et elle frissonna en déposant la fragile embarcation miniature au bout de la jetée.

Teyndo n'avait certainement pas pensé à prendre sa couronne en ce sinistre jour de Flovor, tel était sans doute le raisonnement de la Pandalette...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une froide journée de Flovor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une froide journée de Flovor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MRTNE:Journée de la Mémoire Mosellane
» Nantes - Folle Journée 2009
» Journées Portes Ouvertes CNSMDP
» De l'inutilité de la journée de la femme.
» Journée mondiale des Rroms le 12 avril à la Courneuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Famakna Food :: Rez-de-Chaussée du Bistrot :: Récits et aventures [RP]-
Sauter vers: